<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=495268270814132&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Votre dose quotidienne d'inspiration pour devenir un champion de la vente et du management

Les plus récents
Outils Intelligence Artificielle 2 avr. 2019
Les commerciaux doivent-ils craindre l’intelligence artificielle ?

Alors que 36 % des français craignent de voir leur emploi menacé par une machine,...

Alors que 36 % des français craignent de voir leur emploi menacé par une machine, l’intelligence artificielle est-elle en passe de bouleverser une partie importante du métier des commerciaux : la prospection ? Alors que 36 % des français craignent de voir leur emploi menacé par une machine, l’intelligence artificielle est-elle en passe de bouleverser une partie importante du métier des commerciaux : la prospection ? Faut-il avoir peur de l’IA ? Les commerciaux peuvent-ils en tirer partie ? Voici comment l’IA peut influencer la profession...   Qu’est-ce que l’intelligence artificielle en vente ?   L’intelligence artificielle en vente permet de traiter massivement des données et de les intégrer dans un système automatisé. Pour le moment, elle est utilisée dans le cadre des processus de ventes simples où les produits sont clairement définis. Cette nouvelle technologie peut être utilisée dans deux cas de figures : Lors d’un appel téléphonique entrant, le système automatisé accueille le prospect et interprète des réponses basées sur des phrases et mots-clés précis. Elle le guide pendant toutes les étapes de la vente jusqu’à la transaction. À la fin du processus, un commercial reprend le relais. Lors d’un appel téléphonique sortant, le système contacte les clients pour valider des informations de base telles que les coordonnées du client.     L’impact de l’intelligence artificielle sur le cycle de vente Pour réellement comprendre l’impact que peut avoir l’intelligence artificielle sur le futur des commerciaux, il nous faut revenir sur deux aspects essentiels de la profession : la vente transactionnelle et la vente consultative. Utilisée dans les cycles de vente courte, la vente transactionnelle répond à un besoin précis du client. Au moment où celui-ci s’adresse à un commercial, il sait déjà ce qu’il veut acheter. Alors que ce type de vente n’a pas pour but de donner du conseil, la technologie de l’intelligence artificielle peut alors tout à fait remplacer un commercial ou un vendeur. À contrario, la vente consultative utilisée dans les cycles de vente plus complexes a pour but de répondre à une demande spécifique du prospect. Ici, le travail du commercial est de mener des enquêtes plus approfondies (intérêts du client, questionnement sur ses problématiques, etc.) et de créer une relation basée sur la confiance. Dans ce type de vente, l’aspect humain est essentiel, et ne semble pouvoir, pour le moment, se prêter à l’utilisation de l’IA.   Et si l’IA pouvait être un puissant allié pour les commerciaux… Comme vous le savez, une bonne transaction commerciale s’instaure au fur et à mesure du processus de vente au travers d’échanges, de conseils et d’une relation client basée sur la confiance. Ces fondamentaux du métier ne peuvent être remplacés par une machine d’IA. Mais pourquoi ne pas utiliser l’intelligence artificielle comme un assistant virtuel ? Utilisée dans la construction de pipelines de ventes, l’IA s’avère être un excellent outil pour les entreprises et les équipes commerciales. Elle permet : De mesurer le taux de conversion et d’attribution de chacune des étapes du circuit de vente, vous aidant ainsi à créer de nouvelles opportunités. De vous accompagner dans vos tâches administratives : rappels des tâches, programmation des envois d’emails, etc. De vous assister dans la gestion de vos leads grâce à des outils comme Scrapping, LinkedIn ou Google pour vos recherches de prospects ; D’automatiser votre prospection à l’aide d’un CRM pour exploiter le Big data de votre entreprise : analyser, organiser vos données ou encore proposer des emails de rappel ; De déterminer le niveau de maturité, le besoin et la qualification de votre prospect grâce à un chatbot, Etc. Non seulement l’IA ne doit pas être vue comme une menace pour les commerciaux mais au contraire, elle sera un allié qui leur permettra de se délester des tâches fastidieuses pour se concentrer sur les plus valorisantes et intéressantes. Dotée d’algorithmes machine learning, les solutions d’intelligence artificielle appliquées à la vente apprennent de chaque situations et s’enrichissent pour aider toujours davantage clients et force de vente. Pour gagner une longueur d’avance, il est temps de former vos équipes à l’utilisation de cette technologie à travers des outils dédiés à l’optimisation de leur travail.   Déjà intégrée dans les applications sollicitées par nos assistants vocaux Google Assistant ou encore Alexa, l’intelligence artificielle va peu à peu s’intégrer à nos usages. Évaluez dès aujourd’hui votre force de vente et les compétences de vos collaborateurs. Combinez les techniques de vente consultative (écoute, empathie, connaissance des besoins de votre client cible grâce au SONCAS, etc.) et les outils d’intelligence artificielle (sales intelligence, lead generation). Assurez-vous ainsi de monter en gamme sur le long terme.  

2 avr. 2019
Outils 10 mars 2019
De quels outils s’équiper pour optimiser ses ventes ?

A l’heure de la digitalisation des entreprises, beaucoup d’outils émergent dans l’optique...

A l’heure de la digitalisation des entreprises, beaucoup d’outils émergent dans l’optique de vous faire gagner du temps et d’augmenter votre productivité. Lesquels privilégier pour développer votre service commercial et booster vos ventes ? Du CRM à l’ERP en passant par la gestion de projet, la complexité est de faire votre choix parmi les nombreuses solutions présentes sur le marché et de trouver la solution adaptée à vos besoins et à votre métier. A l’heure de la digitalisation des entreprises, beaucoup d’outils émergent dans l’optique de vous faire gagner du temps et d’augmenter votre productivité. Lesquels privilégier pour développer votre service commercial et booster vos ventes ? Du CRM à l’ERP en passant par la gestion de projet, la complexité est de faire votre choix parmi les nombreuses solutions présentes sur le marché et de trouver la solution adaptée à vos besoins et à votre métier.   Voici quelques outils qui vous permettront d’optimiser vos ventes, cependant il faut garder à l’esprit que la formation et la préparation de vos commerciaux restent les vraies clés et éléments primordiaux de la réussite de votre service commercial.     Un logiciel de CRM pour optimiser vos relations clients Le CRM (Customer Relationship Management) vous permettra d’optimiser au mieux votre gestion des relations clients. Il s’agit de l’outil des commerciaux par excellence, il peut faire augmenter votre productivité de plus de 25%. L’outil de gestion des relations clients va vous donner la possibilité de centraliser toutes vos données et interactions clients à un seul et même endroit, il vous facilitera aussi le pilotage d’actions marketing. Cela vous évite de passer à côté de relances oubliées ou à l’inverse, de doublons. Le CRM vous donne la possibilité de cadrer et d’organiser vos données clients pour gagner du temps donc de l’efficacité. En plus de l’historique de toutes les interactions clients vous aurez la possibilité de personnaliser automatiquement les échanges pour faire du marketing en one to one et fidéliser vos clients. Comme vous le savez surement, un bon commercial doit savoir préparer ses rendez-vous au mieux pour augmenter ses chances de conclure une vente. Grâce au CRM, cette préparation est simplifiée et elle peut donner au commercial des clés qui pourraient lui permettre de remporter de gros contrats. Il peut s’agir d’anciens échanges conservés contenants des informations très pertinentes, ou bien le calendrier qui vous aura alerté pour faire la bonne relance au bon moment. Grâce à ces informations, vos équipes commerciales pourront ainsi identifier et répondre plus rapidement et précisément aux besoins du marché. Vous améliorerez la connaissance de vos prospects et cela pourra même vous permettre d’adapter votre offre et votre discours à la demande et d’avoir une meilleure connaissance du marché.     Le marketing automation pour cibler et gagner du temps Qu’est-ce que le marketing automation ? Il s’agit d’automatiser les tâches du service marketing qui peuvent l’être afin de se concentrer sur des activités plus stratégiques et génératrices de valeurs. Cela inclut les campagnes de mailings mais aussi le tracking, les réseaux sociaux, etc. Le logiciel de marketing automation peut être indépendant, cependant l’avantage d’avoir un module de marketing automation dans votre CRM est que la mise à jour de vos informations se fera en temps réel, de plus cela vous donnera la possibilité de faire du scoring de prospects, etc. L’objectif de cela est de donner plus de matière aux commerciaux qui auront ensuite un maximum d’informations sur chaque prospect pour signer des contrats. L’automatisation du marketing va vous permettre de mieux qualifier vos leads, de garder le contact avec eux et surtout d’alimenter votre service commercial.   Un outil ERP pour une vision et une maîtrise globales L’ERP va vous permettre de maîtriser l’ensemble du processus de vente de votre entreprise. L’outil ERP inclus d’ailleurs parfois un module de CRM. Vous aurez une vue globale et actualisée sur tous vos indicateurs. Il s’agit d’une véritable aide à la décision qui peut vous permettre de faire des choix décisifs notamment aux moments de signer certains gros contrats. Votre logistique pourra-t-elle suivre, y aurat-il assez de stocks ? Un client mécontent peut vous donner une mauvaise réputation ou ne plus avoir envie de travailler avec vous et cela peut affecter vos ventes. Il vaut donc mieux que vous ayez toujours une vision globale de votre entreprise. L’ERP étant une seule et unique base de données qui regroupe toutes les informations de l’entreprise, il permet aussi de fluidifier le partage d’informations entre services et d’améliorer la communication. Cela peut encore une fois donner la possibilité aux commerciaux d’avoir accès à des informations importantes qui peuvent leur donner l’opportunité de signer certains contrats mais aussi d’accompagner leurs clients.   Un logiciel de gestion de projet pour une meilleure répartition des tâches Les logiciels de gestion de projets permettent de créer des plannings communs, des objectifs, de répartir des tâches, etc. Grâce à ce type d’outil, la communication est facilitée entre vos collaborateurs et cela peut permettre d’accélérer l’avancée de certains projets. Les échanges entre services sont simplifiés et cela permet de casser les silos qui mettent à mal de nombreux projets et ralentissent parfois la signature de contrats pour les commerciaux car une bonne communication entre les services peut être décisive dans certaines situations.   CRM, ERP, Marketing automation ou gestion de projet, il s’agit d’outils qui vous permettront de booster vos ventes, de gagner du temps et d’augmenter votre productivité. Il est extrêmement difficile de s'y retrouver dans l'ensemble des outils disponibles sur le marché. Des comparateurs de progiciels gratuits comme Celge.fr pourront vous aider à faire le bon choix sur l'outil le mieux adapté à vos besoins et votre écosystème.  

10 mars 2019
Outils 15 janv. 2019
Comment bien négocier votre salaire en 10 arguments clés ?

Ratio salaire fixe et variable, déplafonnement, prime, objectifs à négocier, avantages en...

Ratio salaire fixe et variable, déplafonnement, prime, objectifs à négocier, avantages en nature… voici les 10 arguments clés pour réussir votre négociation salariale. Ratio salaire fixe et variable, déplafonnement, prime, objectifs à négocier, avantages en nature… voici les 10 arguments clés pour réussir votre négociation salariale.   1. Augmentation de salaire : comment être sûr de viser juste ? Avant de chercher à négocier une augmentation de salaire, demandez-vous si votre rémunération est en accord votre profession.     Soyez réaliste et définissez objectivement les éléments suivants : type d’emploi ; domaine d’activité ; niveau de formation professionnelle ; région ; expérience ; niveau d’anglais. Vous souhaitez connaître les niveaux de salaires de votre secteur ? => Trouvez votre salaire idéal, votre position sur le marché et ce à quoi vous pouvez prétendre en faisant le test sur ce calculateur de salaire.   2. Contexte d’entreprise propice Soyez en adéquation avec votre proposition d’augmentation. Renseignez-vous sur la santé financière de votre employeur : De nouveaux contrats sont-ils en cours de signature ? Quels sont les bénéfices réalisés sur le dernier exercice comptable ? Existe-t-il des restrictions budgétaires ? Un salarié a-t-il été licencié sans motif apparent ? Une restructuration de l’entreprise est-elle à l’ordre du jour ? Quelle est la politique salariale d’entreprise ? Autant de questions à vous poser pour éviter les impairs. Vous n’allez pas amener les mêmes arguments si l’entreprise fait 10% de croissance que si celle-ci préparent un plan social !   3. Revenus et avantages à négocier Ne restez pas bloqué sur un montant, réfléchissez à la structure de votre rémunération et aux avantages en nature du package global. Il peut être plus avantageux de ne pas se focaliser uniquement sur la ligne salaire en intégrant d’autres éléments. Evaluez tout ce que vous pouvez négocier : salaire fixe et part variable ; objectifs et difficultés pour les atteindre ; prime d’atteintes et prime de dépassements d’objectifs ; fréquences des primes (mensuelles, trimestrielles, annuelles) ; déplafonnement des commissions ; évolution du salaire par paliers (sur une année voire deux) ; smartphone et pc portable ; catégorie de voiture de fonction ; plafond de notes de frais ; nombre de découchés, etc.   4. Quel est le bon timing ? Votre taux de closing est au plus bas ? Ce n’est évidemment pas le bon moment pour faire votre demande de revalorisation. Optez plutôt pour votre instant de gloire. Vous venez de signer un deal juteux ? Foncez ! Vous n’êtes pas obligé d’attendre votre entretien annuel d’évaluation pour négocier votre avenir ! En revanche, se tromper de moment peut vous être préjudiciable. Ne faites pas l'erreur en passant à côté du moment idéal. Ne demandez pas d’entretien si votre équipe est en plein rush de fin d’année. En période de suractivité (de l’entreprise de la direction et/ou des Ressources Humaines), vous vous exposerez à un refus rapide et expéditif ! Privilégiez un jour où votre activité s’y prête. Négocier un salaire sans pression d’agenda jouera en faveur d’une réflexion positive.     5. Formalisation de votre entretien Un rendez-vous entre deux portes n’est pas envisageable ! Négocier une augmentation salariale au milieu d’un couloir ne vous aidera pas. La seule bonne manière de demander un entretien auprès de votre manager est de le formaliser. Il s’agit d’évoquer votre avenir professionnel, vos motivations, vos ambitions, ce travail dans lequel vous vous investissez tous les jours. Mettez les formes ! Un rendez-vous pris de façon formelle, comme si vous passiez un entretien pour négocier votre salaire d’embauche auprès d’un cabinet de recrutement. Restez concentré sur votre objectif et envoyez un mail pour planifier un entretien avec votre encadrement.   6. Arguments préparés = négociation percutante Daniel Porot, auteur de “Boostez votre carrière” pourrait vous le confirmer. Les secrets pour négocier un salaire ? La préparation ! Telle une excellente préparation d’un rendez-vous de prospection commerciale, apportez du factuel à votre argumentation. N’hésitez pas à employer vos méthodes de ventes (CAB notamment - Caractéristiques, Avantages, Bénéfices) et listez vos contributions : résultats obtenus ; gestion de grands comptes ; valeur ajoutée ; analyse de votre progression ; évolution de votre portefeuille clients ; chiffre d’affaires généré, etc.   7. Conservez votre mental de leader Votre interlocuteur ne demande qu’à être convaincu par votre prestation et votre argumentaire. Votre négociation commence par un bon positionnement. Si votre attitude est fermée, que vous croisez jambes, mains et bras et qu’en plus vous baissez les yeux, autant vous dire que vous êtes mal parti ! Vous méritez une augmentation de salaire, soyez-en convaincu, point final ! Vous possédez le mental de gagnant propre aux killers de la vente. Même face à votre employeur, vous saurez mener la meilleure des négociations. Pour aller plus loin dans votre préparation, boostez votre mental avec 5 conseils de winner.   8. Comment négocier en entretien N’entrez pas dans le vif du sujet de but en blanc. Commencez par remercier votre interlocuteur de vous recevoir. Faites un bilan des actions menées sur votre poste et diluez vos arguments. Donnez des quantités mesurables et restez cohérent dans les chiffres que vous annoncez. Restez factuel : résultats/bilans ; chiffre d’affaires réalisé ; bénéfices pour votre entreprise ; progression ; taux de closing ; résultats de prospection ; motivations, implication et objectifs, etc.   9. Clôture de votre entretien Terminez votre entretien après avoir exposé vos arguments et demandé votre augmentation salariale. Ouvrez la discussion avec votre interlocuteur. Si votre argumentaire était bon, il aura certainement déjà une petite idée de ce qu’il est en mesure de vous proposer. Deux possibilités vont se présenter à vous : Votre négociation salariale est acceptée : Remerciez votre employeur et proposez de faire un bilan dans quelques mois pour le conforter dans sa décision et la confiance qu’il vous offre. Votre négociation de salaire n’a pas abouti : Osez le questionner sur les motifs de son refus. Il se peut que votre demande soit prématurée, que votre supérieur ne juge pas vos résultats dignes d’une augmentation ou tout simplement qu’il n’est pas en mesure de vous l’accorder pour des raisons indépendantes de sa volonté.   10. Les pièges à éviter Une hausse de salaire est un acte réfléchi, et ce, pour toutes les parties prenantes. Ne donnez jamais votre accord dans la précipitation. Laissez-vous le temps de la réflexion. Il est probable que votre manager n’ait pas les éléments en sa possession pour vous accorder votre augmentation. Il peut être surpris par votre demande. Laissez-lui également le temps de la réflexion. De votre côté, si une proposition ne vous convient pas, ne la refusez pas d’emblée. Convenez d’un nouvel entretien, qui vous laissera le temps de réfléchir et de préparer un nouvel argumentaire au besoin. En cas de refus, n’accablez pas votre interlocuteur. Il n’est pas toujours en accord avec les décisions prises. Vous pourriez regretter un emportement, qui pourrait vous coûter votre place ! Ne tombez jamais dans le chantage, qui va inexorablement vous décrédibiliser et vous desservir.   Pour aller plus loin que ces conseils pour négocier une augmentation, lorsque vous faites face à un refus, vous devez analyser votre entretien. Si vous êtes en mesure de comprendre ce refus et que votre motivation reste sans faille, patientez. Puis persévérez pour trouver LA nouvelle occasion d’évoquer à votre employeur une augmentation de salaire. Si cette négociation ne vous convient pas, faites le point sur vos compétences et votre expérience. Une autre opportunité vous attend peut-être ailleurs, là où vous trouverez un juste équilibre entre travail fourni et salaire. Ne laissez en aucun cas votre motivation défaillir !  

15 janv. 2019
Outils Satisfaction et fidélisation clients 16 oct. 2018
Comment obtenir des avis clients pour booster ses ventes ?

La règle pour obtenir des avis clients, c'est simplement de les solliciter...

La règle pour obtenir des avis clients, c'est simplement de les solliciter systématiquement ! La règle pour obtenir des avis clients, c'est simplement de les solliciter systématiquement ! Bien sûr, tous vos clients ne joueront pas le jeu de vous évaluer, car nous sommes tous bombardés d'infos au quotidien et laisser un avis public est un acte engageant. Ce n'est ni un réflexe, ni un geste automatique pour vos clients. C'est la raison pour laquelle vous devez directement leur demander. Repensez à la dernière fois où vous avez laissé un avis positif. La plateforme que vous avez utilisé (Airbnb, Lafourchette, Drivy...) vous a sûrement relancé plusieurs fois avant que vous décidiez le faire et même si vous étiez très satisfait, vous ne l'avez probablement pas fait. Alors, comment booster les avis autour de votre entreprise et rendre factuelle votre satisfaction client ?   Comment booster la récolte d'avis consommateur ? Voici encore une fois une technique simple et efficace, qui peut paraître évidente : proposez une incentive à la clé. Un tirage au sort avec un lot à gagner, une mise en avant auprès de la communauté, un échantillon gratuit, une réduction exclusive sur la prochaine commande, etc. Notre cerveau aime être récompensé, c'est un mécanisme universel. Cela boostera radicalement le taux de participation lorsque vous sollicitez un avis consommateur !   Quels outils pour récolter et afficher des avis de clients ? Maintenant que vous avez compris l'intérêt de systématiser la collecte d'avis client, vous souhaitez probablement en tirer tout le bénéfice pour générer du buzz et influencer positivement vos clients potentiels ? La question qui se pose est donc : comment procéder concrètement ?   1. Les stratégies gratuites pour gérer ses avis clients Voici quelques stratégies gratuites à explorer en fonction de votre business modèle et de votre présence sur les réseaux : Votre site web : affichez des copiés-collés de vos avis clients et/ou des captures d'écran Google My business : créez une fiche pour votre entreprise et demandez aux clients de vous évaluer Google Avis Client : intégrez la fonction à votre site web (ou faites appel à un développeur) YouTube : créez une playlist de vidéos témoignages Facebook : utilisez les évaluations sur les pages pro Trip Advisor Yelp ...   2. Les stratégies payantes pour gérer ses avis clients Explorons maintenant les stratégies payantes optimisées dans la gestion clé en main des avis clients : Trust Pilot : le leader avec tout un tas d'outils marketing et commercial pour tirer le meilleur des avis en ligne Avis vérifiés : le challenger (moins cher tout en restant efficace)   Voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour tirer profit des avis clients / consommateurs afin de développer durablement votre business... à vous de jouer !   Source : http://www.technique-de-vente.com/avis-client-consommateur/

16 oct. 2018
Outils Satisfaction et fidélisation clients 14 oct. 2018
Pourquoi est-il vital de gérer les avis client en ligne ?

Un Avis Client, c’est quoi ? Un avis client peut prendre différentes formes. Il peut...

Un Avis Client, c’est quoi ? Un avis client peut prendre différentes formes. Il peut s'agir d'un commentaire sur un site Internet, un tweet, un post sur les réseaux sociaux... et cette communication reflète un point de vue sur votre produit / marque / entreprise. Un Avis Client, c’est quoi ? Un avis client peut prendre différentes formes. Il peut s'agir d'un commentaire sur un site Internet, un tweet, un post sur les réseaux sociaux... et cette communication reflète un point de vue sur votre produit / marque / entreprise. Cela peut être lié à une expérience client vécue (positive ou négative), et dans ce cas-là on est sur du réel. Il reflète donc le véritable niveau de la satisfaction de vos clients. Si le feedback est bon, tant mieux... Good Job ! S'il est mauvais, charge à vous de travailler sur les 4 équations de la satisfaction client pour améliorer l'expérience.     Un avis client provient-il toujours d'un vrai consommateur ? Mais aujourd'hui avec Internet, cela peut simplement être une impression / un point de vue / une rumeur qui circule sur la sphère digitale. D'où le danger de ne pas être en veille active et de ne pas maîtriser son e-réputation ! Un internaute peut facilement tomber sur du contenu lié à votre entreprise, et le partager, le commenter sans même qu'il s'agisse d'un vrai avis consommateur. Dans le pire des cas, cela peut même provenir d'un concurrent qui cherche à vous nuire... Si vous n'avez pas pris les devants, il sera dur pour vos clients de faire la différence dans les multiples résultats de recherche qui apparaissent lorsque l'on tape votre marque ou le nom de votre entreprise sur les moteurs de recherche. Alors, comment prendre les devants et minimiser l'impact d'une telle problématique ? C'est simple : systématisez la demande de feedback auprès de vos clients...   Pourquoi avoir des avis client / consommateur ? Aujourd'hui, les consommateurs sont de moins en moins sensibles à la publicité. D’après une étude Nielsen, seuls 35% des consommateurs font désormais confiance à une publicité vue à la télévision. Pour les journaux, cela représente 32%, et pour la radio, à peine 31%. Par contre, 85% des acheteurs déclarent utiliser régulièrement Internet pour trouver des informations avant un achat. Grâce aux infos glanées sur le web, ils trouvent de l’information facilement et la comparent pour trouver la meilleure solution à leurs besoins. Et regardez bien la statistique suivante : 88% des internautes consultent les avis clients avant de préparer un achat en magasin ou en ligne. Et 68% font confiance aux avis consommateurs qu'ils trouvent sur le web. Soit une confiance 2 fois plus importante que celles qu’ils accordent aux publicités des médias traditionnels. Voilà pourquoi il devient vital d'avoir une stratégie de collecte des avis client / consommateur ... c’est ce que nous allons voir dans le prochain article !   Source : http://www.technique-de-vente.com/avis-client-consommateur/ 

14 oct. 2018
Outils 23 sept. 2018
Comment attirer des clients via une stratégie marketing de contenu ?

Comment utiliser la puissance du marketing de contenu pour générer des clients ? Quels...

Comment utiliser la puissance du marketing de contenu pour générer des clients ? Quels sont les leviers du marketing de contenu pour attirer naturellement des leads sur votre site internet ? Voila des questions auxquelles nous allons répondre dans cet article...   Comment utiliser la puissance du marketing de contenu pour générer des clients ? Quels sont les leviers du marketing de contenu pour attirer naturellement des leads sur votre site internet ? Voila des questions auxquelles nous allons répondre dans cet article...   Le marketing de contenu, c’est quoi ? Le marketing de contenu consiste à analyser les besoins des internautes ainsi que tous les contenus pour influencer le comportement du lecteur. Il a pour but de créer de la valeur perçue pour les lecteurs, les transformant en leads, puis en prospects et enfin en clients. Attirer le client avec un marketing de contenu consiste principalement à attirer des lecteurs grâce à la valeur ajoutée du contenu, les fidéliser, et les transformer en clients. Voyons comment…   1. Cerner l’internaute pour cerner ses besoins Vous devez chercher à cerner votre client, c’est très important pour la connaissance de ses besoins. Pour attirer le client, il faut proposer un bon contenu et proposer ce qui lui correspond. Pour un marketing de contenu pertinent, posez-vous les questions suivantes : Quel est le profil de ses 3 clients types ? Quelles sont leurs caractéristiques principales ? C’est-à-dire : profession, CSP, âge, revenus, centres d’intérêts, zone géographique... Quelles sont leurs attentes en terme d’informations, que veulent-ils apprendre ? Que cherchent-ils à acheter ? etc. Une fois que vous aurez répondu à ces questions, vous aurez un aperçu du client-type.     2. Créer du trafic vers votre site internet   Il existe deux types de trafic pour amener des visiteurs sur un site Internet :   Le trafic naturel : Il s'agit de votre référencement sur les moteurs de recherche, liens entrants, partages sur les réseaux sociaux, emailing, notoriété. Ce type de trafic prend du temps pour croître. Le trafic se travaille sur le long terme afin de monter dans le classement de Google et développer votre réputation sur les réseaux sociaux.   Le trafic payant : Ce trafic englobe les publicités: Facebook Ads, Google Adwords, Youtube Ads, Twitter Ads... Comme vous l'aurez compris, ce type de trafic consiste à acheter des vues et/ou des clics vers vos contenus (articles, vidéos, page de capture, page de vente, etc.).   3. Élaborer une stratégie éditoriale et travailler le contenu Cherchez à bâtir une véritable stratégie éditoriale pour votre marketing de contenu, car sans cela, vous ne pourrez pas avoir de nouveaux clients réguliers. Définir une stratégie éditoriale vous donnera la possibilité de faire un contenu pertinent qui correspond aux attentes et aux besoins de vos clients. Voici les étapes à suivre pour mettre en place une stratégie de contenu : Développer ses thématiques Le type de contenu : articles de blog, vidéos, infographies, eBook, webinars, études, enquêtes... Les supports de diffusion : les réseaux sociaux, blogs sites, emailing, newsletters. L’angle éditorial Le ton à adopter   4. Travailler sur la visibilité de votre contenu En effet, vous pourrez proposer à vos clients un contenu d’une grande qualité, beau, pertinent, à leurs attentes mais cela ne suffit absolument pas. Vous êtes dans le devoir de travailler sur la visibilité de votre contenu. Quelle visibilité ? La visibilité sur les moteurs de recherche parce que le but, c'est d'apparaître en première page de Google. N’oubliez pas d’insérer vos mots-clés tout au long de votre marketing de contenu de manière à ce que Google puisse indexer les pages de votre site et jauger si elles sont pertinentes. C’est pourquoi, vous devez travailler davantage sur vos mots-clés afin de cibler ceux qui répondent aux requêtes des internautes. Il existe pour cela des outils tels que Keyword Planner pour vous aider. Insérez vos mots-clés dans votre titre, sous-titre, paragraphes... et puis suivez les résultats dans les moteurs de recherche pour optimiser tout ça dans le temps.       Source : http://www.technique-de-vente.com/comment-utiliser-le-marketing-de-contenu-pour-attirer-des-clients/

23 sept. 2018
Outils RGPD 29 mai 2018
Relations clients : comment être conforme à la réforme RGPD ?

Le 25 mai, le règlement général sur la protection des données (ou RGPD) entrera en...

Le 25 mai, le règlement général sur la protection des données (ou RGPD) entrera en vigueur. De quoi s'agit-il ? Le 25 mai, le règlement général sur la protection des données (ou RGPD) entrera en vigueur. De quoi s'agit-il ? C'est le nouveau règlement du parlement européen et du Conseil de l'Union Européenne qui concerne toute entreprise qui utilise et recueille des données personnelles de clients mais aussi de salariés et de tout autre particulier. Globalement, le but de ce règlement est de sécuriser les données possédées par les entreprises, en donnant la possibilité à toute personne concernée de demander l'accès gratuit à ses données ainsi que leur suppression, et ce dans tous les pays européens. Il sera également possible de demander quel usage l'entreprise fait des données collectées.   Comment gérer cette transition ? Il existe plusieurs solutions pour vous permettre d’œuvrer à la conformité de votre entreprise vis-à-vis de la RGPD. Vous pouvez déjà avoir recours à l'expertise d'un Délégué à la Protection des Données (ou DPD) qui veillera à cela. Il s'agit d'une obligation légale pour les organismes publics ou les entreprises réalisant dans le cadre de ses activités de base un suivi régulier et systématique à grande échelle des personnes ou bien un traitement à grande échelle des données dites « sensibles » (données raciales, ethniques, concernant des opinions politiques ou religieuses...) ou relatives à des condamnations pénales et à des infractions. Cependant, vous pouvez faire appel à un DPD, même si l'obligation ne vous concerne pas. Vous pouvez également créer un comité de pilotage, formé des membres du comité de Direction ou du Comité exécutif, qui supervisera dans chaque service les actions mises en place pour se conformer à ces nouvelles règles. Dans tous les cas, le service juridique de l'entreprise jouera un rôle important dans cette transition. Adapter son système de base de données La totalité les données personnelles d’un individu devra être facilement téléchargeable et transmissible, et les données devront être récupérables sous un format informatique exploitable. Le logiciel de gestion de la relation client (ou CRM) doit donc permettre l'accès simultané à l'ensemble des données d'un client dans le cas où celui-ci demande la suppression ou la portabilité de celles-ci. Il faut donc vérifier que l'ensemble des données sera recueilli en respectant les indications du RGPD, c'est-à-dire sous réserve de l'accord de la personne concernée, et accessibles de manière décloisonnée et centralisée. Il est donc nécessaire de savoir où sont stockées les informations dans une entreprise et de quel type d'informations il s'agit : informations personnelles ou sensibles. Quel impact sur la démarche commerciale de votre entreprise ? Il conviendra de s'assurer du consentement explicite du prospect avant tout démarchage : En effet, d'après les nouvelles exigences du RGPD, il n'est possible de démarcher un client que si celui-ci a préalablement donné son accord, et ce uniquement pour le canal concerné : les lignes directes et les courriels étant considérés comme des données personnelles, un prospect ayant donné son accord pour être démarché par téléphone n'aura pas pour autant accepté de recevoir des SMS publicitaires, or l'obtention de cet accord sera désormais obligatoire. Clarifier l'accès aux données Afin de rendre accessible et identifiable la démarche à suivre pour exercer ses droits d'accès, de rectification, d'opposition, de droit à la portabilité et de retrait du consentement, il est conseillé de nommer le responsable du traitement des données sur un site web. La création d'une messagerie destinée à cette fonction ainsi qu’une procédure de réponse au droit d’accès vous permettra de faciliter le traitement des réclamations et les demandes des personnes concernées. Communiquez clairement quelles sont les modalités et les acteurs de ces procédures. Profilage et cookies : attention à être en règle Les cookies et traceurs d'un site web devront être signalés lors de la visite de la première page du site par un bandeau d'information obligatoire, tant que le visiteur n'aura pas cliqué sur un élément du site ou tant qu'il ne sera pas allé sur une seconde page du site, car son consentement ne devra pas être ambigu, mais explicite. Tant que ce consentement n'est pas obtenu, les traceurs ne seront pas utilisables (on ne pourra pas les stocker ou les lire). Il faudra également informer les internautes de la finalité des cookies, sauf si ceux-ci sont nécessaires à la fourniture d’un service expressément demandé par ceux-ci. Droit à l'oubli et à l’effacement de l'intégralité des données Une entreprise concernée par les exigences de la RGPD doit permettre aux particuliers concernés de procéder à une demande de suppression si ceux-ci ont la nationalité de l'un des États-membres de l'Union Européenne. Ce droit à l’oubli s’applique pour les emailing, les traitements automatisés, la prospection et tous autres moyens de contacts. Attention à bien mettre les données à jours en gardant les coordonnées du contact afin de s'assurer qu'il ne sera pas prospecté ultérieurement.  

29 mai 2018
Outils Formation & coaching CRM 29 avr. 2018
5 étapes clés pour convertir vos commerciaux à votre CRM et au logiciel ERP

Utilisés de la bonne manière, ils permettent d'augmenter la productivité et les ventes...

Utilisés de la bonne manière, ils permettent d'augmenter la productivité et les ventes d'une entreprise d'environ 30%. Il peut donc être tout à fait intéressant de faire adopter ces outils à votre équipe de vente, mais cela, à condition de suivre certaines étapes... Utilisés de la bonne manière, ils permettent d'augmenter la productivité et les ventes d'une entreprise d'environ 30%. Il peut donc être tout à fait intéressant de faire adopter ces outils à votre équipe de vente, mais cela, à condition de suivre certaines étapes... Qu'est-ce qu'un CRM ? Un CRM, ou GRC en français, est un système technique de gestion de la relation client ; il permet de centraliser et d'analyser les informations concernant la clientèle et la base prospects afin de faciliter l'accès à ces données ainsi que leur mise en relation pour l'équipe commerciale. Un logiciel ERP, ou en français PGI (progiciel de gestion intégré), est quant à lui un logiciel complexe qui va permettre de centraliser cette base de données en regroupant toutes les données nécessaires au bon fonctionnement du pôle : la gestion des achats, de la production, des ventes, des stocks... Étape 1 : Montrer à l'équipe quels sont les avantages des CRM et des ERP Faire adopter un nouveau système par ses utilisateurs est bien sûr une phase dont dépendra la réussite de cette transition. Même si cette dernière paraît chronophage et fastidieuse, l'utilisation d'un système plus adapté permettra au personnel de se concentrer davantage sur des tâches importantes et de perdre moins de temps sur les missions répétitives comme la mise à jour des tableurs Excel, des listes de contact, les ressaisies et les vérifications sans fin. Le fait de donner plus de fluidité au partage de l'information rend possible un travail d'équipe plus efficace, plus facile et, par conséquent, évitera aux salariés maintes frustrations causées par des informations mal transmises, introuvables ou non mises à jour. En moyenne, c'est une heure gagnée par semaine en productivité que vous offrirez à votre entreprise. L’important est donc de bien faire comprendre ces avantages à vos commerciaux : s’ils sont convaincus du gain de temps qu’un tel outil représente, ils s’y mettront d’eux-mêmes ! Étape 2 : Bien choisir son CRM et prévoir un budget Le CRM doit être adapté à la stratégie globale et commerciale de l'entreprise, c'est pourquoi il est indispensable d'écouter les besoins de l'équipe de vente et d'en tenir compte dans son choix. Il doit également entrer dans un budget global prévu sur deux à trois ans, prenant en compte le coût de la formation (prévoir 5 à 10% du budget), celui de la personnalisation du système selon les besoins de l'entreprise à partir de sa formule standard. Prévoyez aussi le prix à l’année pour l’ensemble des utilisateurs, en n'oubliant pas les utilisateurs occasionnels. Étape 3 : Prendre le temps de bien former les commerciaux à son utilisation   Adopter un outil élaboré et ultra efficace ne sert à rien si le personnel ne parvient pas à l'utiliser. Pour former une équipe à l'utilisation d'un CRM, il faut compter quelques jours en fonction du poste (acheteur, comptable, manager, vendeur...). Un employé qui ne maîtrise pas son outil de travail se retrouve placé en position d'incompétence et finit donc par en souffrir, tandis que celui qui, ayant eu le temps d'apprendre à les maîtriser, réussit à tirer le meilleur parti des outils dont il dispose, est plus satisfait de son travail, éprouve mieux l'efficacité de ses actions donc voit sa motivation grandir. Étape 4 : Prévoir la transition en amont Plutôt que de viser un système trop complexe de par la multiplicité de ses fonctionnalités, on privilégiera plutôt la simplicité d'utilisation. L'intégration d'un CRM au sein d'un système préexistant est une phase délicate qu'il faut prendre le temps de mettre en place, car l'abandon des outils de gestion administrative des ventes et des outils « classiques » de bureautique ne peut pas se faire du jour au lendemain. En outre, le CRM peut faire peur à cause de la quantité d'informations qu'il fournit. Il y a donc toute une réorganisation à prévoir avec l'ensemble de l'équipe afin que l'efficacité du système porte ses fruits rapidement. Étape 5 : Personnification, ergonomie et gamification Il existe des applications qui peuvent s'ajouter au CRM et qui permettent, grâce à la gamification et à la data visualisation, une visualisation et un accès plus agréable aux données extraites. Celles-ci permettent de sélectionner uniquement ce qui va intéresser son utilisateur et de visualiser plus rapidement les objectifs, la progression des chiffres, par exemple. Ce complément peut vous permettre de booster vos équipes tout en lui évitant une confrontation austère avec la complexité du système.   Cerise sur le gâteau, vous pourrez même en profiter pour créer des tutoriels ludiques, des quizz et des tests ainsi que des challenges ciblés sur des données précises (nombre de rendez-vous obtenus sur une période donnée, etc.) afin de motiver votre équipe de vente. Des applications mobiles permettent également un accès plus aisé à l'outil CRM pendant les déplacements et donc une utilisation facilitée de celui-ci.   

29 avr. 2018
Outils 13 févr. 2018
4 outils indispensables pour faciliter votre prospection

Quels sont les outils d'aide à la vente indispensables pour trouver des clients ?

Quels sont les outils d'aide à la vente indispensables pour trouver des clients ? Quels sont les outils d'aide à la vente indispensables pour trouver des clients ?Générer du business devient tellement plus simple lorsque l'on a les bons outils commerciaux et marketing, que l'on se demande comment on faisait avant. Si vous êtes commercial, manager commercial, dirigeant, entrepreneur, porteur de projet, et que vous souhaitez vous simplifier la vie en matière de prospection voici nos recommandations : Quels outils de prospection commerciale pour trouver des clients ? Voici les 4 outils d'aide à la vente que nous recommandons pour booster votre plan de prospection commerciale :   ANYLEADS Anyleads est le nouveau standard pour trouver des clients en BtoB et BtoC et automatiser votre prospection en masse. Vous allez pouvoir automatiser des scénarios emailing de prospection pour générer des ventes e-commerce et/ou un maximum de leads entrants qualifiés pour votre équipe commerciale ! Engagez vos prospects au bon moment avec des emails personnalisés : A/B Testing, déclenchement d'emails, relances, segmentations, conditions et suivis de conversions... tout est possible avec Anyleads ;) Avec cet outil d'aide à la vente, vous trouvez des prospects BtoB et BtoC en masse à partir de quelques clics et augmentez vos prises de contact ! Vous allez pouvoir remplir votre CRM de prospects, et vendre plus vite.      CORPORAMA Cet outil d'aide à la vente dispose de 4 services innovants d'Intelligence Commerciale (accessibles en ligne) permettant aux commerciaux et aux équipes marketing de développer leur business B2B: SALES : Identifiez de nouvelles opportunités et contactez le bon décideur. Trouver vos prochains clients devient facile EMAILS : En location ou en achat, accédez à la base d’emails professionnels nominatifs la plus performante du marché (1 million d'emails nominatifs de dirigeants et décideurs) DATA : Bénéficiez de notre expertise en nettoyage et enrichissement de bases de données pour mettre à jour votre CR SMARTLEADS : Recevez chaque jour une liste de leads scorés en fonction des signaux d’affaires qui comptent pour vous et votre équipe SWABBL La promesse de cet outil d'aide à la vente est simple : transformez votre entreprise en machine à leads ! Swabbl est une application qui permet d'automatiser la prospection par recommandations en mobilisant le réseau de toutes vos équipes. Swabbl permet de : Manager 4X plus de contacts que dans un CRM Mobiliser les contacts et le réseau de toutes vos équipes Multiplier par 10 les rendez-vous obtenus   GET QUANTY Les prospects sont de plus en plus difficiles à intéresser et font leurs benchmarks sans l'aide de commerciaux... Il est alors d'autant plus intéressant de pouvoir anticiper leurs actions et savoir s'ils sont réellement une opportunité d'affaire B2B. GetQuanty est une Solution de Scoring Prédictif B2B. Cet outil d'aide à la vente analyse en temps réel le comportement de vos visiteurs sur vos sites internet, blogs, réseaux sociaux et emailings. Il y a 4 axes majeurs : COMPRENDRE : Découvrez en temps réel le profil des entreprises qui s’intéressent à vous CIBLER : Définissez les personas que vous souhaitez superviser en priorité AGIR : Recontactez vos prospects au bon moment via le canal approprié MESURER : Calculez le ROI de vos campagnes marketing digitales sur vos cibles       Comment gérer son pipeline des ventes avec un CRM ? Parmi les nombreux outils CRM disponible sur le marché... voici notre coup de cœur pour organiser votre activité commerciale, piloter l’efficacité de votre pipeline des ventes et manager votre équipe commerciale d’une main de maître !   PipeDrive : un logiciel CRM accès sur la gestion du pipeline commercial Avec cet outil CRM créez, paramètrez et pilotez vos pipelines des ventes de manière simple et efficace : Créez des fiches clients et des opportunités d'affaires en 2 clics, Scorez et priorisez vos opportunités business pour vous focaliser chaque jour sur les leads les + stratégiques pour votre développement commercial Suivez et mesurez la performance de votre processus de vente en temps réel, Obtenez des rappels quotidiens sur vos actions commerciales programmées, Sachez quand passer à l’action pour closer au meilleur moment grâce au suivi des courriels Avec le suivi des courriels, dès que votre prospect aura ouvert votre email, vous recevrez des notifications en temps réel. Ce sera également le cas, s’ils cliquent sur un lien. Et devinez quoi ? C'est le moment idéal pour joindre votre futur client et closer ! Vous avez une équipe commerciale ? Générez des rapports de vente / des statistiques clés sur vos KPI's en quelques clics pour mesurer la performance de votre force de vente et harmoniser les compétences commerciales en partageant les best-practices ! Simple, intuitif et visuel, c’est l’outil idéal pour les commerciaux, managers et leur direction commerciale !     Source :http://www.technique-de-vente.com/outils-d-aide-a-la-vente-marketing-crm/

13 févr. 2018

Devenez un champion de la vente :

Postures et techniques des grands vendeurs.

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez une fois par semaine les derniers articles de notre blog directement dans votre boîte mail. En bonus, nous vous enverrons notre dernière étude : Le salaire des commerciaux en 2019 !   

 

etudesalaires