<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=495268270814132&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
blog

Où avez-vous eu le déclic de la vente ?

L'équipe Vive La Vente, 14 avr. 2017

La fonction commerciale souffre actuellement d'un déficit d'image chez les jeunes diplômés. Pourtant elle passionne toujours autant au cours des dîners familiaux. Avec ces discussions, les habituels fantasmes et questions : Pourquoi cette fonction ? Quand a t-on décidé de devenir un vendeur ? Gagne-t-on bien sa vie avec cet emploi ?

Un bon commercial apprend tous les jours, s’améliore tous les jours. Il ne cherche pas uniquement à atteindre ses objectifs (et donc augmenter son variable), mais il cherche toujours à se dépasser. Impossible d'effectuer ce job sans passion et sans envie ! Beaucoup d'entre-vous ont connu cet instant magique où l'on découvre ce pour lequel on est bon, ce que nous avons envie de faire et ce qui nous motivera chaque matin. Cette découverte peut se faire dès les bancs de l'école, plus tard en effectuant une autre fonction ou quelque fois en ayant débuté dans la fonction commerciale sans une passion débordante.

Point d'interrogation-1.png

La plupart des commerciaux apprennent la vente sur le terrain. Certains privilégiés ont la chance d'intégrer dès leur premier job une grande entreprise avec une école de vente qui leur apprend les bonnes pratiques. D'autres plus consciencieux suivent des formations, lisent des bouquins. Certains enfin chopent le virus en croisant le chemin de managers mentors ou de stars de la vente dont ils vont s'approprier les méthodes, trucs et astuces.Quand ils se produisent, tout devient beaucoup plus simple, l'efficacité commerciale devient naturelle, les résultats explosent, les distances se prennent avec les autres commerciaux, comme si la vente était un don...

 

Et chez vous, il est arrivé quand ce fameux déclic ? Racontez-nous votre histoire avec la vente dans les commentaires !